Je tiens d'abord avant de commencer cet article à prévenir que mon article est un "faux" article. Je ne me considère en aucun cas comme une mauvaise mère. Je décris ce qu'est une "mauvaise mè!re" au yeux de la société actuelle.


Alooooooooohaaaaaa la blogosphère !





On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article QLF qui parle de moi, en tant que mère et des raisons qui prouve que je suis une "mauvaise mère". Certaines personnes ont des idées préconçues sur la façon de faire et d'être avec nos enfants au point de faire culpabiliser pas mal de parents. Je ne suis pas de ceux qui culpabilisent, mais au contraire, qui accepte que oui, être un parent parfait n'est pas évident et surtout un parent PARFAIT n'existe pas. Je suis ceux qu'on pourrait appeler une mauvaise mère.



Pourquoi ? Pour plusieurs raisons ;




  1. Je suis le genre de mère a laissé mon enfant devant la télé quand j'ai de la paperasse urgente à faire ou quand un ménage atroce m'attend. Même à le laisser devant sa tablette que je lui ai gentiment achetée juste pour avoir un peu de calme. Et ce n'est certainement pas Titi qui s'en plaindrait, il adore regarder les dessins animés, surtout "le monde merveilleux de Gumball" (Cartoon Network pour les intéresser).
  2. J'emmène une fois par mois Lolo au MCDO avec son papa. Déjà parce que j'aaaaaaadore bouffer comme une grosse et que ça nous fait plaisir de lui faire plaisir. Et aussi parce que ça évite une vaisselle inutile (OUH LA VILAINE!).
  3. Je gronde et puni mon fils. Régulièrement. Parce qu'il a la tête dure comme du ciment et je sais que ça ne lui fera pas de mal de comprendre qu'il n'est pas en droit de faire certaines bêtises. Voir toutes. Je discipline mon fils, et je ne pense pas qu'il m'aime moins pour autant.
  4. Je ne donne pas de fruits et légumes BIO à mon enfant. Mais QUELLE TRAGEDIE ! D'une parce que ça coûte la peau du c*l et de deux parce que je ne crois pas en tout "ça". Il mange bien des fruits et des légumes, mais du marché à 1 euro le kilo et ça lui convient très bien. 
  5. J'ai arrêté depuis belle lurette de faire des petits pots "maisons" à mon fils par manque de temps et par flemme (ouais, j'ai la flemme et alors?). J'aime bien ceux de Bledina et ils ont l'air pas mal vu que Titi les dévore d'une traite. Donc m'bon...
  6. Je lui donne même des bonbons de temps en temps. Je suis vraiment une mère indigne !
  7. Je pourris mon fils de jouets en tous genre (surtout de voitures) pour son plus grand plaisir.
  8. Et je suis une mauvaise mère surtout parce que j'élève mon enfant au feeling, avec mon cœur et sans écouter qui que ce soit.



En écrivant cet article, je me suis dit "Dédé fait gaffe, en te lisant, les gens se feront une opinion de toi qui n'est pas la bonne". Mais en vous écrivant, j'ai aussi voulu être honnête avec vous, mes lecteurs. La société ne cesse de nous renvoyer en pleine face que nous sommes des parents indignes par nos erreurs et nos maladresses. À nous dire de faire "comme ci" ou "comme ça" alors qu'en tant que parent, on essaye juste de faire de notre mieux chaque jour afin de n'avoir aucun regret et de se dire plus tard "on a fait de notre mieux". Aucune mère et aucun père, digne de ce nom n'est un mauvais parent. C'est faux. On est-ce que l'on est et on fait ce qu'on a à faire. On se trompe, on essaye de s'améliorer, mais pour rien au monde, on a le droit d'être jugé par qui que ce soit. Soyez fiers de vous chers parents. Vous êtes les meilleurs dans les yeux de vos enfants. Et ça, ça n'a pas de prix.




La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour. Mais à mesure que l'enfant grandit, la mère s'attache à lui par tous les liens qui peuvent unir une âme à une autre. Elle l'aime pour les grâces qu'il a réellement, et pour celles qu'elle lui suppose ; elle l'aime pour le bonheur qu'il lui donne, et pour les soins et pour les peines qu'il lui a coûtés ; elle l'aime quelquefois pour ses défauts, ou pour ses souffrances ; elle aime en lui l'image vivante et embellie du père de famille ; elle l'aime comme la consolation et la gloire de son avenir.
 Jules Simon 


Merci de m'avoir lu. À très vite :)






Je tiens d'abord avant de commencer cet article à prévenir que mon article est un "faux" article. Je ne me considère en aucun cas comme une mauvaise mère. Je décris ce qu'est une "mauvaise mè!re" au yeux de la société actuelle.


Alooooooooohaaaaaa la blogosphère !





On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article QLF qui parle de moi, en tant que mère et des raisons qui prouve que je suis une "mauvaise mère". Certaines personnes ont des idées préconçues sur la façon de faire et d'être avec nos enfants au point de faire culpabiliser pas mal de parents. Je ne suis pas de ceux qui culpabilisent, mais au contraire, qui accepte que oui, être un parent parfait n'est pas évident et surtout un parent PARFAIT n'existe pas. Je suis ceux qu'on pourrait appeler une mauvaise mère.



Pourquoi ? Pour plusieurs raisons ;




  1. Je suis le genre de mère a laissé mon enfant devant la télé quand j'ai de la paperasse urgente à faire ou quand un ménage atroce m'attend. Même à le laisser devant sa tablette que je lui ai gentiment achetée juste pour avoir un peu de calme. Et ce n'est certainement pas Titi qui s'en plaindrait, il adore regarder les dessins animés, surtout "le monde merveilleux de Gumball" (Cartoon Network pour les intéresser).
  2. J'emmène une fois par mois Lolo au MCDO avec son papa. Déjà parce que j'aaaaaaadore bouffer comme une grosse et que ça nous fait plaisir de lui faire plaisir. Et aussi parce que ça évite une vaisselle inutile (OUH LA VILAINE!).
  3. Je gronde et puni mon fils. Régulièrement. Parce qu'il a la tête dure comme du ciment et je sais que ça ne lui fera pas de mal de comprendre qu'il n'est pas en droit de faire certaines bêtises. Voir toutes. Je discipline mon fils, et je ne pense pas qu'il m'aime moins pour autant.
  4. Je ne donne pas de fruits et légumes BIO à mon enfant. Mais QUELLE TRAGEDIE ! D'une parce que ça coûte la peau du c*l et de deux parce que je ne crois pas en tout "ça". Il mange bien des fruits et des légumes, mais du marché à 1 euro le kilo et ça lui convient très bien. 
  5. J'ai arrêté depuis belle lurette de faire des petits pots "maisons" à mon fils par manque de temps et par flemme (ouais, j'ai la flemme et alors?). J'aime bien ceux de Bledina et ils ont l'air pas mal vu que Titi les dévore d'une traite. Donc m'bon...
  6. Je lui donne même des bonbons de temps en temps. Je suis vraiment une mère indigne !
  7. Je pourris mon fils de jouets en tous genre (surtout de voitures) pour son plus grand plaisir.
  8. Et je suis une mauvaise mère surtout parce que j'élève mon enfant au feeling, avec mon cœur et sans écouter qui que ce soit.



En écrivant cet article, je me suis dit "Dédé fait gaffe, en te lisant, les gens se feront une opinion de toi qui n'est pas la bonne". Mais en vous écrivant, j'ai aussi voulu être honnête avec vous, mes lecteurs. La société ne cesse de nous renvoyer en pleine face que nous sommes des parents indignes par nos erreurs et nos maladresses. À nous dire de faire "comme ci" ou "comme ça" alors qu'en tant que parent, on essaye juste de faire de notre mieux chaque jour afin de n'avoir aucun regret et de se dire plus tard "on a fait de notre mieux". Aucune mère et aucun père, digne de ce nom n'est un mauvais parent. C'est faux. On est-ce que l'on est et on fait ce qu'on a à faire. On se trompe, on essaye de s'améliorer, mais pour rien au monde, on a le droit d'être jugé par qui que ce soit. Soyez fiers de vous chers parents. Vous êtes les meilleurs dans les yeux de vos enfants. Et ça, ça n'a pas de prix.




La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour. Mais à mesure que l'enfant grandit, la mère s'attache à lui par tous les liens qui peuvent unir une âme à une autre. Elle l'aime pour les grâces qu'il a réellement, et pour celles qu'elle lui suppose ; elle l'aime pour le bonheur qu'il lui donne, et pour les soins et pour les peines qu'il lui a coûtés ; elle l'aime quelquefois pour ses défauts, ou pour ses souffrances ; elle aime en lui l'image vivante et embellie du père de famille ; elle l'aime comme la consolation et la gloire de son avenir.
 Jules Simon 


Merci de m'avoir lu. À très vite :)




9 commentaires

  1. Ahahaha quel article ! Tout drole, tout en douceur et tout en humour !!!!
    LE coup des petits pots m'ont fait mourrir de rire !
    Je n'ai pas d'enfant mais voir les galeres des mamans me font mourrir de rire et me preparent a subir les memes quand mon tour viendra ^^
    Courage super maman ;)
    Au plaisir

    RépondreSupprimer
  2. Je suis également maman, est en effet nous ne pouvons pas être parfaite ! bon même si j'avoue que perso je ne suis pas franchement pour la TV, mais cela n'engage que moi hein ! je ne juge pas ! et pour le reste les petits pots ! je suis 100% d'accord avec toi mauvaise mère que nous sommes à leurs donner des petits plats tous fait !!!! Idem chez moi bledina (mais les petites assiettes pas les pot en verres, beurkk)

    RépondreSupprimer
  3. Haha !!!! J'adore :) En particulier le coup des légumes bio !!! Non mais attends être mère d'accord, mais il faut aussi être femme et être salariée (je dis ça pour les gens qui critiquent ceux qui ne font pas tout eux-mêmes) !! Donc c'est normal que tu n'aies pas le temps de tout faire :) Et je te plussoie aussi pour la vaisselle en moins quand tu vas au McDo !

    RépondreSupprimer
  4. Coucou,
    Je t'ai lue avec attention parce que ton titre m'a intriguée.
    Je ne suis pas encore maman donc mon avis n'est pas celui d'une mère, seulement d'une future mère.
    Pour ma part je dirais que je suis mitigée.
    Je crois qu'il faut arrêter de faire culpabiliser les mamans, en ça je te rejoins totalement.
    Je crois aussi qu'il faut surtout faire au feeling, sur ça je te rejoins totalement.
    Après, je pense qu'il ne faut pas tomber dans l'extrême. Il y a ces mamans qui lisent des bouquins sur l'éducation et le soin des enfants toute la journée et qui perdent de vue la réalité en passant leur journée à culpabiliser sur le fait qu'elles ne font pas assez ce qu'il faut.
    Mais l'extrême opposé, ne jamais culpabiliser, ne jamais se remettre en question et assumer totalement ses maladresses, ses boulettes, ne me paraît pas la solution non plus.
    Je ne dis pas du tout que c'est ton cas attention, que tu ne te remets pas en question.
    Mais je pense qu'il faut arriver à trouver un juste milieu, où parfois malgré tout on peut avoir un regard critique sur nos propres actions, et pas seulement dans la maternité, mais dans tous les moments de la vie, dans notre vie de couple, vie de famille, vie professionnelle. C'est aussi ce qui fait avancer, de savoir dire : là, je ne fais pas ce qu'il faudrait et je vais essayer de changer.

    Bon après sur le bio et le choix des aliments, et en particulier sur Bledina, nous n'avons pas le même avis, mais je n'entrerai pas dans le débat, ce serait long et un peu hors sujet. :)
    Et puis encore une fois le plus important est de faire de son mieux, en faisant ce que l'on croit intimement juste et je pense que c'est ce que tu fais.
    Merci pour ton article qui pourra peut-être en déculpabiliser certaines, et crois-moi que j'en connais à qui ça ferait un grand bien.

    RépondreSupprimer
  5. Awwwww rassure toi j'ai connu bien pire. Du courage, être maman c'est pas facile.

    RépondreSupprimer
  6. Hello Delahoya B,
    J'aime beaucoup ton article!J'aime beaucoup ton blog !! Merci d'être aussi vraie sur ces satanées diktats de la société qui viennent biaiser ou juger notre rôle de parent.

    Non mais sérieux, fvck that sh*t l'essentiel c'est que nos enfants ne manquent de rien et puissent devenir des adultes épanouis ayant reçu une éducation basée sur des principes, des valeurs et un savoir vivre au lieu d'en faire des végétaliens bio mécanisé :D
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. C'est sûr qu'il est difficile de rivaliser avec l'image de la mère idéale qui n'existe probablement pas ! l'essentiel est de les aimer avec des petits pots blédina ou pas et de profiter d'eux un maximum, ils grandissent si vite !

    RépondreSupprimer
  8. La mère parfaite n'existe pas, mais je suis usée que tu es une fabuleuse maman @mamandinfluence

    RépondreSupprimer
  9. Il n'existe pas de mère parfaite, mais je suis sure que tu es une fabuleuse maman 💋

    RépondreSupprimer

Contact

Instagram

Pages

© DelahoyaBThe Basic Page