Aloooooooooohaaaaa les gars !



J'espère que vous allez bien. Je me suis un peu absentée cette semaine pour X raison (tout ce passe sur mon Snapchat ici) et du coup, je n'avais pas trop la tête à écrire ni même à partager. Maintenant que tout est derrière moi, je peux enfin reprendre les activités autour du blog. Je reviens donc, ce soir, vers vous, pour un article humeur qui parlera des GRANDS regrets de ma première année en tant que maman.

J'ai eu la chance (et j'ai) d'être maman le 18 mars 2015 à 9H48 (j'ai rédigé un article dessus ici) et quand on devient mère pour la première fois, on est confronté à des choses inconnus et malheureusement (oui pas) on fait des erreurs de débutante. Ce que j'ai fais de nombreuses fois. J'ai des regrets. Oui. Il y a des choses que je n'aurais du faire, il y'a des personnes que je n'aurais dû écouter, j'aurais du m'écouter. Avec du recul, ces regrets commencent à devenir des choses plus ou moins  positives. Ils m'ont permis de changer et de prends conscience de certaines choses. Quand on devient mère, on pense qu'on est pas capable de s'occuper de notre enfant aussi bien que ceux qui nous prodigue des conseils ou ceux qui pensent être mieux que nous niveau éducation parentale. Mais c'est complètement faux. On ne naît pas mère. On le devient. Et le devenir consiste à faire des faux pas à longueur de temps mais aussi à les corriger. C'est ça être un parent. Fautez, se relever et se corrigez. 



Un de mes premiers regrets est de ne pas m'être écouter quand c'était primordial; on est ne naît pas mère comme je le disais plus haut mais ce n'est pas une raison pour ne pas prendre en considération sa propre opinion au détriment de celles des autres. En tant qu'adulte responsable que nous sommes (et je sais que nous le sommes) on est maître de ses choix et de ses dires. ÉCOUTEZ-VOUS. Faites vous confiance un maximum. Ne doutez pas de ce qui se trame dans votre esprit car si cette pensée y est, c'est qu'elle est judicieuse. Et même si vous fautez, sachez que l'erreur est humaine et que cela arrive à 99% des parents de cette terre, de se tromper. Cela fait parti de l'apprentissage d'un bon parent.

Mon deuxième regret est d'avoir laisser mes proches me dicter ma conduite dans ma vie de maman;  Un peu trop souvent. C'était peut être anodin mais cela m'a beaucoup affecté. J'accepte les conseils seulement à titre constructif. On a toujours soif d'apprendre et de savoir. Par contre, imposer ses conseils à X personne sous prétexte que c'est la famille ou les amis, c'est non. C'est moi la maman, c'est moi qui décide du pourquoi et du comment de mon enfant jusqu'à ce que la mort nous sépare. Je n'ai pas besoin et je le sais encore plus maintenant, avec du recul, qu'on m'impose quoi ce soit car je suis une mère et une mère est apte à savoir ce qui est bon pour son enfant. Limitez les conseils inutiles de vos proches même si cela doit les blesser. Le plus important reste votre instinct de mère car c'est lui qui est le plus important.

Mon dernier regret est d'avoir arrêter l'allaitement; je n'ai pas assez persévéré et je le sais très bien. J'ai laissé tombé trop rapidement et je pense que psychologiquement, je n'étais pas prête. A l'hôpital ou j'étais, le soutien était présent. On m'a réellement aidé à allaiter mon bébé. On m'encourageait et ça, c'était plus que merveilleux. Mais une fois que je suis rentrée chez moi, c'était différent. Je me sentais plus à l'aise avec l'allaitement (je vous épargne les détails) et du coup, j'ai laissé tombé. Surtout, foncez et n'abandonnez pas à la moindre difficulté! C'est l'acte le plus merveilleux et le plus altruiste que je connaisse. Malgré la fatigue, les blessures aux mamelons et la poitrine douloureuse, c'est magique. Ce lien qu'on entretient avec notre bambin durant cette acte nous remplie de joies et d'émotions intenses. Si vous avez vraiment l'envie d'allaiter, je ne peux que vous encouragez :)



Etre mère s'apprends chaque jour.  On se corrige, on s'améliore et on arrive un jour à être fière de soi. Peut être qu'on ne fait pas les choses comme les autres aimeraient qu'on les fasse, mais peu importe! Nos erreurs sont les piliers des mères que nous sommes devenues et que certaines deviendront. Soyez en fiers! Et encore une chose; ne laissez personne dire ce que vous devez faire à votre enfant. Vous l'avez portés neuf mois dans votre ventre et ce n'est certainement pas pour rien qu'il vous appelle maman  (et qu'il vous appellera ainsi plus tard : ) ♥︎




Aloooooooooohaaaaa les gars !



J'espère que vous allez bien. Je me suis un peu absentée cette semaine pour X raison (tout ce passe sur mon Snapchat ici) et du coup, je n'avais pas trop la tête à écrire ni même à partager. Maintenant que tout est derrière moi, je peux enfin reprendre les activités autour du blog. Je reviens donc, ce soir, vers vous, pour un article humeur qui parlera des GRANDS regrets de ma première année en tant que maman.

J'ai eu la chance (et j'ai) d'être maman le 18 mars 2015 à 9H48 (j'ai rédigé un article dessus ici) et quand on devient mère pour la première fois, on est confronté à des choses inconnus et malheureusement (oui pas) on fait des erreurs de débutante. Ce que j'ai fais de nombreuses fois. J'ai des regrets. Oui. Il y a des choses que je n'aurais du faire, il y'a des personnes que je n'aurais dû écouter, j'aurais du m'écouter. Avec du recul, ces regrets commencent à devenir des choses plus ou moins  positives. Ils m'ont permis de changer et de prends conscience de certaines choses. Quand on devient mère, on pense qu'on est pas capable de s'occuper de notre enfant aussi bien que ceux qui nous prodigue des conseils ou ceux qui pensent être mieux que nous niveau éducation parentale. Mais c'est complètement faux. On ne naît pas mère. On le devient. Et le devenir consiste à faire des faux pas à longueur de temps mais aussi à les corriger. C'est ça être un parent. Fautez, se relever et se corrigez. 



Un de mes premiers regrets est de ne pas m'être écouter quand c'était primordial; on est ne naît pas mère comme je le disais plus haut mais ce n'est pas une raison pour ne pas prendre en considération sa propre opinion au détriment de celles des autres. En tant qu'adulte responsable que nous sommes (et je sais que nous le sommes) on est maître de ses choix et de ses dires. ÉCOUTEZ-VOUS. Faites vous confiance un maximum. Ne doutez pas de ce qui se trame dans votre esprit car si cette pensée y est, c'est qu'elle est judicieuse. Et même si vous fautez, sachez que l'erreur est humaine et que cela arrive à 99% des parents de cette terre, de se tromper. Cela fait parti de l'apprentissage d'un bon parent.

Mon deuxième regret est d'avoir laisser mes proches me dicter ma conduite dans ma vie de maman;  Un peu trop souvent. C'était peut être anodin mais cela m'a beaucoup affecté. J'accepte les conseils seulement à titre constructif. On a toujours soif d'apprendre et de savoir. Par contre, imposer ses conseils à X personne sous prétexte que c'est la famille ou les amis, c'est non. C'est moi la maman, c'est moi qui décide du pourquoi et du comment de mon enfant jusqu'à ce que la mort nous sépare. Je n'ai pas besoin et je le sais encore plus maintenant, avec du recul, qu'on m'impose quoi ce soit car je suis une mère et une mère est apte à savoir ce qui est bon pour son enfant. Limitez les conseils inutiles de vos proches même si cela doit les blesser. Le plus important reste votre instinct de mère car c'est lui qui est le plus important.

Mon dernier regret est d'avoir arrêter l'allaitement; je n'ai pas assez persévéré et je le sais très bien. J'ai laissé tombé trop rapidement et je pense que psychologiquement, je n'étais pas prête. A l'hôpital ou j'étais, le soutien était présent. On m'a réellement aidé à allaiter mon bébé. On m'encourageait et ça, c'était plus que merveilleux. Mais une fois que je suis rentrée chez moi, c'était différent. Je me sentais plus à l'aise avec l'allaitement (je vous épargne les détails) et du coup, j'ai laissé tombé. Surtout, foncez et n'abandonnez pas à la moindre difficulté! C'est l'acte le plus merveilleux et le plus altruiste que je connaisse. Malgré la fatigue, les blessures aux mamelons et la poitrine douloureuse, c'est magique. Ce lien qu'on entretient avec notre bambin durant cette acte nous remplie de joies et d'émotions intenses. Si vous avez vraiment l'envie d'allaiter, je ne peux que vous encouragez :)



Etre mère s'apprends chaque jour.  On se corrige, on s'améliore et on arrive un jour à être fière de soi. Peut être qu'on ne fait pas les choses comme les autres aimeraient qu'on les fasse, mais peu importe! Nos erreurs sont les piliers des mères que nous sommes devenues et que certaines deviendront. Soyez en fiers! Et encore une chose; ne laissez personne dire ce que vous devez faire à votre enfant. Vous l'avez portés neuf mois dans votre ventre et ce n'est certainement pas pour rien qu'il vous appelle maman  (et qu'il vous appellera ainsi plus tard : ) ♥︎




9 commentaires

  1. C'est tellement vrai ce que tu raconte sur le fait de devenir maman. Bisou, ma chérie.

    RépondreSupprimer
  2. tellement vrai ton article et ce ressenti que j'ai eu aussi pour les miens, toujours s'écouter comme une promesse ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très important de s'écouter. On est les mieux placé pour s'occuper de nos enfants 😘

      Supprimer
  3. Tu as raison sur toute la ligne, la maternité ne s'apprend pas et il n'y a, selon moi, pas d'éducation universelle. Chaque enfant est différent et toi seule sait déchiffrer et comprendre ses besoins, les conseils et avis des autres n'ont alors que très peu d'importance..
    Ma petite princesse a fait un an aussi, une année comme toi ou j'ai regretté beaucoup de chose mais je prend note pour ne pas recommencer pour l'année à venir ou même pour les prochains petits frères et soeurs :-)
    Bises à ton boutchou en tout cas !
    Chloe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, chacun fait de son mieux pour éduquer son enfant et DIeu sait que ce n'est pas évident et qu'on est pas né avec la science infuse concernant nos enfants. Il faut absolument s'ecouter, c'est primordial, les avis des autres, ça rentre puis ça ressort dorénavant. Et pareil que toi, il est sûre qu'avec les prochains, je ne referai pas les meme erreurs. Des bisous 😘

      Supprimer
  4. Rien n'est regrettable. Et tu peux être fière de toi. Sincèrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Carla. J'essaye chaque jour d'être fière de moi 😊

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Contact

Instagram

Pages

© DelahoyaBThe Basic Page